AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
AccueilMembresGroupesProfilConnexionS'inscrire
RSS
RSS



 

Partagez

1. Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Master
Master
MessageSujet: 1. Contexte 1. Contexte EmptyDim 10 Nov - 20:38
Contexte
Nous sommes actuellement en 592

Quel est le point commun entre toutes les espèces vivantes dotées de conscience en ce monde ? Entre tous les Teyoliens ? L’intelligence ? Non. Ce sont les émotions. Tous ressentent la colère, la tristesse, l’amour. Nous sommes tous pareil. Et pourtant, c’est cette ressemblance qui marque notre séparation. Ces sentiments qui poussent à l’erreur et à la répétition de ce cycle autodestructeur… Suis-je fataliste ? Dans ce cas, laissez-moi vous narrer les récits de notre monde.
Phileas le sage
Elfe du Nord
Le monde a beau être en paix, il existe des tensions entre les différentes espèces. Les Capiens sont mal vus de tous, et ce depuis toujours. Mais mon inquiétude se tourne surtout vers les Humains. Depuis la nuit des temps, ils tentent de devenir indépendants et commencent à nous tourner le dos, oubliant que nous leur avons appris l'art de l'agriculture ainsi que bien d'autres choses. Ils se sont même détournés des conseils des Asurae ! Ils se débrouillent seuls, et par conséquent, ils restent seuls. Ces derniers jours, ils se sont approchés de nos forêts et construisent des bâtiments à la lisière de nos territoires. Peut-être avaient-ils besoin de bois ? Dans tous les cas, nous les laissions faire. Nous n'avions aucun intérêt à ajouter de la tension dans ce monde déjà si bancal…
Les conflits sont fréquents, notamment du côté des Démons et des Vampires. Seulement nous jouissons d'une paix relative qui nous est chère. La dernière grande guerre impactant tout Teyolia a eu lieu il y a plusieurs millénaires et a coûté la vie à de nombreuses espèces : les Archanges et les Dragons, les Nains d’Iprah et les Elfes d’Inozama, les fées et farfadets, les change-forme et les druides, les Naga de l’Océan, les Efrits du Soleil, la moitié des Satyres de Tset et presque la totalité des Minotaures de Trom, … C'est à cette époque que naquirent l'immense cratère d'Eretarc, le lac aux ossements qui fut surnommé Lac Trépas et l'Arbre Tempête. Quels étaient les camps qui s'étaient opposés et pourquoi ? Même les Asurae qui savent pourtant tout l'ont oublié. Même ceux qui ont vécu les événements. Même moi...
Prions pour que cela ne se reproduise jamais.
Extrait du journal de Phileas, grand sage des Elfes du Nord, -53 avant l’Effondrement.
Karyko
Démon Guerrier
Les Humains ! Ils sont descendus dans nos souterrains ! C’est la première fois qu'ils osent nous attaquer aussi ouvertement ! Mais ils ne sont pas seuls. Ils ont une nouvelle arme. Des Humains capables de commander la nature ! Ils nous capturent un à un avec des racines et des lianes avant de nous achever ! Mais ceci n'arrive pas qu'à nous, on dit que toutes les espèces sont attaquées ! Ces Humains ont tout préparé… Ils tentent de défoncer la porte, je n'ai plus beaucoup de temps. Ce sont probablement mes dernières lignes… Si quelqu'un lit ça, vengez nous des Humains !
Avertissement du Démon guerrier Karyko, l’an 0.
Don Diegos
Le Magnifique
L’Effondrement. Voilà comment fut nommée cette guerre menée en un an et dont nous sommes vainqueurs. Certains peuples nous donnèrent plus de fil à retordre que d’autres. Les Anges, par exemple, n’opposèrent pas grande résistance comparée aux Atlantins qui furent les derniers à céder. Du moins, jusqu’à l’ensevelissement de leur cité par les eaux. Était-ce de notre fait ou du leur ? De toute façon, ils ne pouvaient plus tenir. Ils n’avaient plus aucune provision.
A présent, nous sommes les maîtres incontestés de ce monde ! En omettant les Gemmae, ces golems gardiens sans conscience... Nous en avons éliminé bon nombre mais ils ne cessent de revenir comme par magie et en éliminer un seul quémande tout un bataillon. Il reste une centaine de Gemmae mais comme ils n'ont aucune raison, devons-nous vraiment les compter ? Non, nous sommes les seuls maîtres de Teyolia avec nos fidèles soldats, les Védins qui nous ont bien servi. Et qui nous serviront encore. Les Védins et les Humains…
Et… Nous.
Le peuple métamorphe, secret et inconnu de tous. Nous nous faufilons un peu partout, nous infiltrons même les cours des rois. Nous sommes les Sexires, et je suis la cause de l’Effondrement. Je suis à la tête des Hommes. Je contrôle le monde à présent !
Pourquoi ai-je provoqué l’apocalypse ? Cela, vous ne le saurez pas. J’emporterais ce secret dans ma tombe, comme mon origine. Mais ne prêtez pas attention aux rumeurs selon lesquelles l’Esertarie Shéhéra aurait repoussé mes avances… Je n’ai pas fait tout ça pour lui montrer que j’étais digne, d’accord ? Mais pourquoi l’ont-ils tuée… Je leur avais dit de juste l’effrayer, et de tuer tous les autres…
Mais ça, ce sont des commérages de bas étage !
La folie de l’amour, essai de Dom Diego le Magnifique, l’an 1.
Michel-Ange
Séraphin
Nous n’avons pas tous péri, et pourtant, en un sens, nous sommes tous morts. Soit par les armes des Humains, soit par la crainte qu’ils ont instillée dans nos cœurs. Quelques espèces ont survécu et se terrent aux confins du monde, à l’écart des Hommes, ou cherchent à se mêler à eux. Certains Gemmae développent une raison propre et font semblant de protéger un Sanctuaire alors qu'il s'agit de refuge où nous nous terrons. Nous et les autres survivants.
Nous sommes encore quelques représentants, mais le poison de la peur nous pousse à arracher nos ailes malgré la souffrance. Désarticulant notre identité. Dépeçant notre histoire. Mais elles repoussent presque instantanément…
Nous étions des êtres civilisés, mais nous ne sommes plus que des animaux en cage.
L’agonie des Anges du Séraphin Michel-Ange, l’an 4.
Tara Forgelune
Gemma éveillée
Près de 470 ans se sont écoulés depuis l’Effondrement, cinq siècles qui forment l’ère du Silence. Les Humains et les Védins se croient toujours seuls au monde. Jusqu’à aujourd’hui.
Je savais qu’il fallait exterminer les Moranies. Ils saccageaient nos sanctuaires bien avant les Humains, et sans raison aucune. Ils ne se contrôlaient pas, voilà tout. Ils sont trop dangereux pour garder le secret de nos existences ! Une maladie qui se répand comme la rage, qui rend sa population imprévisible… Ce n’était qu’une question de temps !
Et nous y sommes : ils détiennent plusieurs de ces monstres. Ils vont comprendre qu’ils ne nous ont pas éradiqués. L’histoire va se répéter. A moins que nous n’agissions d’abord… Cette fois, nous n’attendrons pas notre destin. Nous vengerons la Nature. Nous récupérerons nos sanctuaires…
Nous irons l’affronter ensemble. Tous ensemble !
Journal d’une Gemma éveillée, par Tara Forgelune, l’an 471.
Sylvario
Védin
Nous étions dans l’erreur : certaines espèces ont réchappé à nos ancêtres. Les survivants ripostent à présent, près de 5 siècles plus tard. Nous ne sommes plus parés au combat et surtout nous avons développé notre libre arbitre. Tous les Védins ne sont plus les esclaves des Hommes. Aussi, lorsqu’ils nous ont envoyé en première ligne pour les protéger, et que nombre d’entre nous ont péri, plusieurs ont quitté le conflit. Une partie resta avec les Hommes et l’autre se réfugia dans les forêts où les Asurae leur offrirent asile.
Les Hommes sont tombés rapidement : ils ne sont plus que quelques milliers. En désespoir de cause, ils tentent de modifier leur propre génome à l’aide d’implants pour augmenter leurs capacités physiques et avoir une chance de survie. Ces expérimentations ont coûté la vie de plusieurs centaines d’Hommes. Cette guerre de 4 ans, la Renaissance, est une défaite pour l’Humanité. Mais au moins, ils sont toujours là. La seule question est : pour combien de temps ?
La Renaissance, de Sylvario, l’an 476.
Charles Derry
Humain
Nous avons presque été entièrement anéantis. Est-ce un juste retour des choses suite à l’Effondrement ? La sanction de notre arrogance ? Mais nous sommes encore là et nous sommes bien décidés à ne pas disparaître !
Ces implants ont modifié nos gènes au-delà de nos espérances. Nous pouvons rivaliser avec eux sur le plan physique, mais d’autres effets secondaires sont apparus chez ceux qui ont supporté l’implant. L’apparition de pouvoirs comme ceux que maîtrisent les autres espèces. Nous sommes à arme égale à présent ! Enfin nous voyons de l’espoir. Même si cela nous a changé à jamais : nos enfants développent les mêmes capacités que nous sans avoir à recevoir l’implant. L’Humanité n’a pas que survécu, elle a évolué !
Je place l’avenir dans les mains des générations futures. Je prie pour qu’ils parviennent à retrouver la paix que nous avons perdue.
L’évolution, par Charles Derry, l’an 588.
L'Oracle Eox
Asura
Voilà le monde de Teyolia. Les Humains nous ont décimés, et à notre tour nous les avons anéantis. Les sentiments sont notre force et notre faiblesse. Ils sont la raison de notre destruction.
Mais les mises en garde d’un vieil Asura ne sont plus observées. Ce monde court à sa perte. Le cycle est amené à se répéter inéluctablement.
Une seule question demeure : à quand la prochaine tempête ?
Chroniques de Teyolia par Eox l’Oracle, Asura, l’an 592.
Règlement -- Contexte -- Espèces
Progressions et Statistiques -- Groupes -- RP, Mission, Quête et Contrat
Coin invité
Revenir en haut Aller en bas
https://teyolia.forumgratuit.org

1. Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Teyolia :: Général :: Généralités :: Histoire-